La Compagnie

 La compagnie, dirigée par Grégory Faive, est basée à Grenoble et a vu le jour en 2006, suite à la création de Nous, les héros, de Jean-Luc Lagarce. C’est de cette pièce que le nom de la compagnie est tiré. Le travail de la compagnie se partage entre la création théâtrale d’oeuvres dramatiques contemporaines et de nombreux projets de transmissions auprès de collégiens, lycéens, étudiants ou comédiens amateurs.
Le travail de mise en scène interroge principalement notre rapport quotidien à l’autre : comment s’accommoder de l’autre, de celui qui est différent, semblable ou étranger ? Où trouver l’espace pour se faire entendre ? Se faire entendre sans écraser … Savoir se taire sans être écrasé…
« Bien que les questions posées par ces œuvres amènent la plupart du temps à un constat désespérant, j’aime qu’elles soient posées avec distance, que les affrontements soient l’occasion de joutes verbales jubilatoires pour l’acteur et le spectateur ; que chaque spectacle soit l’occasion d’un questionnement sur la théâtralité de la représentation ; que le music-hall ne soit jamais trop loin ; que le rythme des mots amène un peu de comédie dans ces textes qui s’attachent à montrer à quel point l’exercice de vivre est difficile, mais aussi à quel point s’attaquer à celui-ci, c’est être en vie.» Grégory Faive
Ces questionnements traversent chacune des créations de la compagnie :

–   2016 : Tout va s’arranger de Grégory Faive.

–   2018 : À quoi servent les points-virgules ? de Serge Papagalli.

–   2016 : Sonneurs de Sonnets d’après les Sonnets de Shakespeare.

–  2015 : On aurait dû laisser un mot d’après la Mastication des Morts de Patrick Kermann.

–   2012 : Une Souris Grise de Louis Calaferte.

–  2011 : Pourvu qu’il nous arrive quelque chose… adapté du Petit lexique amoureux du théâtre de Philippe Torreton.

–   2009 : Les Sermons joyeux de Jean-Pierre Siméon.

–  2008 : Les Reines de Normand Chaurette repris la saison suivante.

–   2006 : Nous, les héros de Jean-Luc Lagarce repris la saison suivante.

Basées au départ sur des œuvres prêtes à jouer, les créations depuis les Sermons Joyeux s’appuient sur des textes-matériaux qu’il faut ensuite monter, tordre et agencer dans un travail d’écriture basé sur une conversation continue entre Grégory Faive, les acteurs et les créateurs son et lumière. Ceci étant une manière supplémentaire de s’approprier collectivement le texte et d’inventer le vocabulaire commun et spécifique de chaque spectacle, tout en faisant exister les singularités de chacun.

 Grégory Faive | metteur en scène & comédien

Formé au C.N.R. de Grenoble dans le Cycle d’Orientation Professionnelle, dirigé par Philippe Sire, il rencontre Laurent Pelly dans le cadre de l’atelier de fin de formation : La journée d’une rêveuse de Copi. Depuis, il a joué pour lui dans Le voyage de M. Perrichon, Le Roi nu d’Evgueni Scwartz (comédien et assistant), Foi, Amour, Espérance, de Horvath, Le Songe de Strindberg, Les Malices de Plick et Plock et, en 2017, Les Oiseaux. Grégory a également joué dans Noces de papier d’après Bretch, mise en scène de Laurent Brethome pour les Esquisses d’été de La Roche-sur-Yon en juillet 2010.
Il a par ailleurs travaillé pour Pascale Henry, comme assistant sur Inconnu à cette adresse de Kressman Taylor et comme comédien Les Tourments d’Alexis et Entrée libre, tous deux créés à partir des textes d’Alexis de Tocqueville, et a participé mise en espace de Pas à pas, pièce écrite et mise en scène par Pascale Henry.
Il a joué sous la direction de Marie Brillant dans les spectacles Au nom de… et Copula et dernièrement dans En cas de nécessité absolue, lâche la bride ! En 2012, il a joué pour la première fois sous la direction de Crystal Sheperd-Cross dans Moi Michèle Mercier, 52 ans, morte… de Marie Henry.
Depuis 2011, il interprète le monologue Pourvu qu’il nous arrive quelque chose… qu’il a également mis en scène. Ce spectacle a joué notamment à l’Espace Malraux à Chambéry ainsi qu’à la MC2 en mai 2014 et a été présenté à Avignon en juillet dernier. Il sera en tournée tout au long de cette saison et la saison prochaine.
Il est membre depuis 2006 du collectif Troisième Bureau, comité de lecture de théâtre contemporain, où il est lecteur et directeur de lecture.
En 2006, il crée la compagnie Le Chat du désert.
Grégory Faive a été membre du Collectif Le Tricycle qui a en charge la programmation du Théâtre 145 et du Théâtre de Poche à Grenoble, de septembre 2010 à septembre 2014.

Ils travaillent ou ont travaillé avec la compagnie ces 5 dernières saisons :

Claire Anger, chargée de production | Jessie Bordome, touche à tout | Didier Bouchet, musicien | Martin Buffet, artiste peintre | Laurent Buisson, musicien |Anne Castillo, comédienne |Luc Cerutti, comédien | Lellia Chimento, régisseuse générale | Julien Cialdella, technicien lumières | Virginie (Kenny) Coursodon, chargée de production | Pierre David-Cavaz, comédien | Sami Elaïdi, technicien lumière | Emilie Geymond, comédienne | Albine Ginon, 19.10 Prod | Emmanuelle Guérin, 19.10 Prod | Vincent Guyot, régisseur lumières | Karim Houari, régisseur | François Jaulin, comédien | Bénédicte Lesenne-Asam, comédienne | Valérie Liatard, chanteuse | Cédric Mayhead, régisseur plateau | Benjamin Meneghini, comédien | Guillaume (Ben) Novella, technicien son | Sylvain Paccot, ingénieur du son | Lydie Pruvot, comédienne | Arash Sarkechik, musicien| Claire Semet, comédienne | Kevin Sinesi, comédien | Guillaume Suzenet, régisseur lumières | Christophe Thollet, vidéaste| François Thollet, musicien | Françoise Torgue …